Panier d'achat

Le Coticule Belge


Le Coticule Belge
 
Qu’est ce qu’un coticule?
Le coticule est une pierre à aiguiser naturelle, de couleur jaune et de structure granulaire fine.  Dans la pierre il y a des millions de petits ‘grenats’.  Au moins 40% des grenats ont un diamètre de 5 à 15 microns.
Les grenats sont quasi aussi dur que le diamant.  Ils sont fixés dans une matrice de mica et de quartz.  Les granules fines se détachent de la matrice pendant la procédure d’affilage et forme en combinaison avec l’eau une sorte de pâte fine.  La dureté des grenats apporte une friction rapide et leurs formes rondes garantit un polissage impeccable des outils de coupe.
Photo d’un grenat.
Dégrossissage ou affûtage?
Les différentes étapes pour arriver à un tranchant bien aiguisé sont:
Le dégrossissage (les profs disent "évider") enléve une grande quantité de matière pour en faire une forme précise ayant une coupe aigue.  
L’affûtage sert à remettre le fil sur l'outil à l'aide une pierre abrasive avec un grain moyen. Passer le doigt sur la lame. Si vous sentez que ça gratte, c'est bon signe: vous avez fait du morfil.
Le démorfilage retire le morfil. Pour cela un se sert de nouveau d'une pierre abrasive mais avec un grain plus fin (p.ex le coticule). En plus la pression sera beaucoup moins forte.
La finition ou le polissage termine le travail. Ici on enlève ce qui reste encore du morfil avec un moreau de cuire ou sur un polissoir cuir.
Quelles sont les application?
Cette pierre est fort utile pour aiguiser des couteaux (des lames rasoirs, couteau de cuisine pour chef de cuisine, ….), des ciseaux à bois comme burins et gauges et des couteaux de sculpture.
Qualité, comment ça?
Les coticules sont disponible en 2 qualités: haute qualité et normale.  Haute qualité est une pierre homogène ayant une vue parfaite.  La qualité normale pourrait avoir des impuretés; ainsi la dureé‚ n'est pas aussi homogène que la haute qualité.
Quelles sortes de métaux?
Le coticule est utilisable pour les sortes d’acier répandus, comme l’acier conventionnel,  lames en acier frittée, acier HSS jusqu'à une dureté Rockwell C de 64.
De l’huile ou de l’eau?
On vous conseille d’utiliser de l’eau avec le coticule. Le coticule n’est pas poreuse.  L’huile sert à des pierres poreuses.
Du nouveau sous le soleil?
Pas du tout.  Même les Romains connaissaient ces pierres.  200.000 esclaves  exploitaient ces pierres.  Cette exploitation, unique au monde, est fait aujourd’hui par seulement une entreprise à Vielsalm.  Cette pierre est extraite d’une couche géologique d’une 480 millions d’années et trouve son origine dans le fait qu’argile et cendre volcanique sont devenues de la pierre.
Aiguiser, un art?
Action!
L’affûtage
Pour cette phase on préconise d’utiliser une pierre avec un grain plus gros que celui du coticule (p.ex.   Coticarb), mais ça marche aussi avec le coticule. Question de temps de travail. 
Mouiller la pierre à affûter à l’aide d’un peu d’eau. On cherche le bon angle et on essaye de garder cette angle pendant la procédure d’aiguisage. Il n’est pas nécessaire d’appuyer fort.  Le poids du burin ou du couteau suffit.
Utiliser le maximum de la surface totale de la pierre pour éviter une déformation.  La figure utilisée pour affiler dépend  de l’outil.  Pour des couteaux et burins étroits le mieux c’est de faire des 8 (figure 1) pour éviter des traces en surface.  Pour les autres couteaux et burins larges il est conseillé d’utiliser la pleine longueur de la pierre (figure 2).  Assurez-vous que la pierre reste assez humide pendant la procédure.
Le démorfilage
Prenez le coticule et mouiller la pierre à l’aide d’un peu d’eau. Faites les mêmes mouvements que pour l’affûtage mais avec une pression beaucoup moins forte et cela pour les deux côtés du tranchant.
Le polissage
Le passage du cuir est destiné à lisser les microrayures laissées par le coticule. Il faut utiliser un cuir dur ou très tendu et un angle un peu plus plat que celui de l’affûtage. 
Comment tester?
A part le microscope électronique, il n’existe pas d’instruments payable permettant de mesurer le pouvoir de coupe d’un outil. Le test le plus courant consiste à raser l’avant-bras. Avec l’habitude, vous affinez: un bon tranchant rase du premier coup et provoque moins de ‘feu’. 
Comment conserver le coticule?
Apres le travail on rince la pierre et on la sèche pour enlever les résidus de métal et de pierre.  Placer la pierre naturelle dans une boîte fermée pour la protéger des dégâts mécaniques.  Notre gamme comporte des boîtes en bois spécialement conçues à cette fin avec sur le couvercle du cuir pour polir le tranchant.
Deux écoles?
Il existe deux écoles d’affutage: certains «poussent» la lame en avant tout en suivant le long fil, quand d’autres tirent la lame avec le tranchant qui «fuit» la pierre. Pour chaque méthode il y a des arguments pour ou contre. En général c’est en poussant qu’on obtient le meilleur résultat.
Quel angle?
On choisit l’angle en fonction de l’usage que l’on veut faire de l’outil. Un angle faible donne un fil très coupant, mais fragile.   
Une deuxième jeunesse?
Lors d’une utilisation régulière la pierre se creuse.  Mettez une feuille de papier de verre (grain 400 jusqu’à 800) sur un verre large.  Mouillez le papier légèrement et frotter le coticule contre le papier de verre.
Coticule par poids?
Pour fabriquer 1 kilo de coticule, 1 tonne de roche est à déplacer.  Utiliser votre achat avec prudence.  C’est une pièce unique avec valeur collecteur.